Le bypass gastrique : les atouts de cette intervention de chirurgie bariatrique

Bien guérir après une chirurgie bariatrique : les conseils
12 décembre 2016
Laparoscopie : une chirurgie peu invasive
22 décembre 2016
Show all

Le bypass gastrique : les atouts de cette intervention de chirurgie bariatrique

L’obésité étant un problème grandissant dans le monde, de plus en plus de gens font appel à cette chirurgie pour perdre du poids et être en bonne santé.

Comment est- ce que le bypass vous aide à perdre du poids ?

Le procédé vous aide à maigrir de deux manières :

  • En limitant la quantité de nourriture pouvant être ingérée en un même repas à moins d’un quart de ce que vous pouvez manger actuellement
  • En diminuant la quantité de calories provenant de la nourriture que vous absorbez du fait d’un court-circuit de la partie supérieure de l’intestin grêle

Il est important de se rappeler que vos habitudes alimentaires doivent changer pour obtenir le meilleur résultat possible. Mangez varié, évitez les aliments et boissons caloriques. Mangez lentement pour améliorer votre tolérance à certains aliments. Si vous ne suivez pas les recommandations de votre médecin concernant l’alimentation saine à adopter après votre opération bariatrique en Tunisie, la perte de poids sera limitée.

La plupart des gens peuvent toutefois s’attendre à une perte d’entre 60% et 70% de leur excès de poids sur une période variant entre 6 à 12 mois.

Les avantages du bypass gastrique

  • Il est particulièrement efficace pour les patients qui ont un indice de masse corporelle élevé
  • Ses effets positifs sur le diabète : les changement hormonaux qui résultent de la chirurgie veulent dire que le patient dépendra moins de ses médicaments, beaucoup n’en ont plus du tout besoin à la suite du bypass
  • L’intervention est particulièrement efficace pour traiter l’hypertension, le fort taux de cholestérol et autres pathologies engendrées par l’obésité
  • Il est aussi efficace chez les personnes qui tendent à choisir une alimentation très sucrée ou très grasse puisque à la suite de l’opération, les patients ne peuvent plus tolérer ce type d’alimentation (syndrome de chasse).