La sleeve gastrique comparée aux autres interventions bariatriques

Chirurgie bariatrique : éligibilité et choix
24 novembre 2016
Préparer sa sleeve gastrique et vivre avec (partie 1 : avant l’opération)
1 décembre 2016
Show all

La sleeve gastrique comparée aux autres interventions bariatriques

estomac

La sleeve gastrique a gagné sa place de leader dans le domaine de la chirurgie bariatrique pour de

nombreuses raisons :

  • La perte de poids est aussi satisfaisante voire plus que celle qui fait suite à un bypass gastrique. Cet amaigrissement est par ailleurs bien plus important qu’avec un anneau ou un ballon gastrique.
  • L’état de santé est meilleur comparé à toutes les autres méthodes chirurgicales, à l’exception faite de la dérivation bilio-pancréatique.
  • Seules la dérivation bilio-pancréatique et la sleeve permettent de diminuer l’appétit du patient.
  • Les risques à court-terme de la sleeve gastrique sont similaires à ceux du bypass gastrique.
  • Les risques à long-terme de la sleeve sont inférieurs à ceux du bypass et de l’anneau gastrique.

Sleeve comparée au bypass :

  • Les problèmes de santé s’améliorent de manière comparable.
  • La convalescence est plus courte.
  • Le taux de complication est inférieur.
  • Le risque de déficience en vitamines est moins élevé.
  • Risque faible voire nul de syndrome de chasse.
  • Les effets secondaires tels que la nausée, les vomissements ou la diarrhée sont moins probables. S’ils sont présents, le Dr Ayadi Sofiane fait remarquer que ceux-ci sont généralement moins sévères qu’après un bypass.
  • La sleeve est moins coûteuse que le bypass.
  • Si le patient est sous anticoagulants, la sleeve est probablement un meilleur choix que le bypass dans l’optique de réduire le risque d’ulcère.

Sleeve comparée à l’anneau :

  • Le risque à long-terme de reflux gastro-œsophagien est plus bas suite à l’opération.
  • Le risque de complication à long-terme est bien plus faible.
  • Le suivi postopératoire est beaucoup moins exigeant en termes de visites de contrôle.
  • L’intervention est plus coûteuse que l’anneau gastrique.

Syndrome de chasse

7 patients du bypass gastrique sur 10 en font l’expérience, cependant la majorité de ces patients rapportent que c’est une bonne chose puisque cela les aide à respecter leur régime alimentaire. Le syndrome de chasse n’est en revanche pas fréquent suite à une sleeve gastrectomie.